Le Việt Nam d'hier et d'aujourd'hui
Les Giao Chi
Les Giao Chi
Les autochtone de l’Annam, gens aux doigts de pieds écartés…

La signification du mot Giao Chi

Plusieurs historiens ont fait mention de significations variées de ce mot. Giao peut-être c’est l’association entre les gens ou un  des dragons du Vietnam (Giao Long). Mais Chi (Chỉ), est quant à lui un nom plus compliqué à expliquer, et n’est pas encore expliqué de manière uniforme par les experts.

Nguyen Van To (Văn Tố Nguyễn) a souligné que, selon le caractère chinois (交趾郡), ce mot a quatre sens  possibles : pied ; orteil ; trace ; plancher. D’après Do Huu (Đỗ Hựu), chi est le gros orteil, donc Giao Chi signifie que  » les orteils se croisent ». La plupart des savants chinois et vietnamiens sont d’accord avec cette idée.

 

Une fable ?

Une explication très répandue  se base sur les caractéristiques des Vietnamiens antiques, c’est l’écartement entre le gros orteil et les autres doigts du pied. Si une personne se tient droite, ses deux gros orteils se croisent. Pourquoi est-ce que ces personnes ont-elles des orteils si bizarres ? Certains expliquent que les Vietnamiens auparavant devaient aller pieds nus dans les rizières, ce qui provoque de gros pieds et l’écartement du gros orteil par rapport aux autres orteils.

En 1868, le docteur Clovis Therol a remarqué que les deux gros orteils se croisant était une caractéristique des Annamite. Grâce aux différentes recherches, les scientifiques ont conclu que ce phénomène était un phénomène de variation atavique car l’os ne croît pas aussi droit que la normale. Il s’agit d’une caractéristique possible des proto-malais, préhistoriques en Asie du Sud-Est et en Australie il y a plus de quarante mille ans.

Le Giao Chi est une zone géographique du Vietnam, correspondant à un découpage administratif utilisé sous la dynastie Hung et les périodes de domination chinoise. Au début du XVe siècle, après avoir chassé les Ming hors du Vietnam, le roi Le Loi a divisé le pays en cinq nouvelles divisions administratives, mettant fin à l’existence du Giao Chi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *