Le Việt Nam d'hier et d'aujourd'hui

La maison douce – Gentle House à Hanoï

Avant tout, la lumière…

La lumière est simplement un des facteur des plus importants pour notre planète pour la conception de l’architecture. La lumière naturelle et l’architecture sont intrinsèquement liées. Tout au long de l’histoire de l’architecture, la lumière naturelle a joué un rôle primordial dans l’éclairage des bâtiments. La lumière naturelle est essentielle – non seulement pour la vision, mais aussi pour ses effets sur les personnes, vivant ou travaillant, dans l’environnement bâti.

Ngoc Luong Le Architect

Dans cet esprit de lumière naturelle, Ngoc Luong Le Architect impose un style et désire jouer un rôle important et stimulant pour de meilleurs environnements de vie. En tant qu’architecte de la durabilité, la pertinence de la lumière en architecture est une évidence : « le contrôle minutieux de la distribution et de la direction de la lumière est un outil des plus puissants pour définir et révéler les limites de l’espace« . S’inspirant du Feng Shui (qui se traduit littéralement par « vent-eau » en français), Ngoc compose en grande partie avec des matériaux naturels : eau, terre, bois, métal ; et en partant d’eux, de la lumière, et de la température : « les effets de la lumière à travers les ouvertures de fenêtres ont été un outil pour l’architecte tout au cours de l’histoire. Peu d’éléments dans un bâtiment sont aussi vitaux pour la réussite fonctionnelle que la fenêtre. L’architecture doit répondre aux besoins visuels et biologiques des fenêtres – d’une manière qui nous donne un contrôle total sur la façon dont la lumière et la chaleur sont admises dans un bâtiment et sur la vue que nous avons depuis ce bâtiment« . Ngoc insiste sur la nécessité d’une réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments ; le rôle joué par la lumière naturelle peut permettre des économies conséquentes d’énergie, et donc d’émissions de dioxyde de carbone, réduisant l’effet de serre et finalement le réchauffement climatique. « Light« , en anglais signifie également des structures légères. Toute structure intelligente et responsable aspire à être « aussi légère que possible« . Sa fonction est de prendre en compte les « charges dynamiques« . Les charges mortes de la structure elle-même sont un mal nécessaire. Plus le rapport entre charge morte d’une structure et charges vives est petit, plus la structure est « légère« . D’un point de vue écologique, social et culturel, les structures légères n’ont jamais été aussi contemporaines et nécessaires qu’aujourd’hui. Cette maison a été construite avec une structure légère, moins de béton et plus de matériaux légers, par exemple du bambou et de l’acier, économisant les matériaux autant que possible en minimisant les éléments décoratifs qui entraînent une perte de temps et d’argent. Ngoc Architect a reconnu qu’il était impressionné par la philosophie de conception de l’architecte australien Glenn Murcutt selon laquelle les humains « devraient toucher légèrement la Terre« . Le mot Lumière signifie un rapport léger et doux des humains à la Terre. Cela explique pourquoi la maison a été nommée Gentle House. C’était aussi exactement la façon dont l’architecture vernaculaire vietnamienne était née, au côté de la culture vietnamienne, avec un immense respect pour l’environnement. Selon Ngoc, son objectif est de: « créer des espaces de vie, non seulement efficaces, confortables et économes en énergie, mais aussi inspirant les habitants et leur faisant prendre conscience et prendre soin de l’environnement« . Dans ses conceptions, il n’essaie pas de réaliser l’unicité pour l’unicité, en donnant aux bâtiments une apparence différente des autres, mais en soulignant le caractère unique dans le cadre de l’environnement lui-même. Chaque conception doit être adaptée à un environnement particulier. Ngoc essaie de placer légèrement l’objet construit dans ce cadre d’une manière qui ait le moins d’impact sur l’environnement dans lequel les êtres vivants peuvent vivre. La capitale Hanoï est une ville ancienne, vieille d’une histoire millénaire issue et développée à partir de villages traditionnels. Avec une urbanisation rapide et compliquée, le paysage d’origine des villages s’est sérieusement déformé. La maison est construite dans un village de la banlieue de Hanoï. Inspirée de la maison traditionnelle vietnamienne, souvent petite mais multifonctionnelle et très flexible, la Maison douce n’a que deux étages. Tous les arbres existants sur le site sont entretenus. La géométrie du bâtiment est étudiée en profondeur pour s’harmoniser avec le système écologique et toutes les espèces vivantes. Le rez-de-chaussée est destiné à la vie de famille. Il comprend une pièce centrale, trois chambres, un espace familial et une cuisine. La pièce centrale est utilisée pour le culte tandis que toutes les activités quotidiennes se déroulent dans la cour avant extérieure. L’étage supérieur est un studio d’architecture ouvert à trois cent soixante degrés sur l’extérieur avec une salle d’étude au centre. La maison est construite en briques terracotta sur mesure, avec des dalles de béton et des finitions de colonnes en coffrage de bambou. Toutes les portes et fenêtres sont en bois naturel. Les rideaux en bambou et le plafond sont réalisé selon la méthode traditionnelle. La structure en acier du toit est inspirée de la structure de la feuille de bananier qui est un grand surplomb sans colonne supportée. La façade de la Maison douce se compose de trente-six ensembles de portes en bois inspirées de la porte traditionnelle « thuong song ha ban« . Cette porte réglable avec deux volets en bois coulissants peut s’ouvrir ou se fermer totalement en fonction des besoins d’utilisation et des variations climatiques. Lorsque toutes les portes sont ouvertes, l’espace intérieur devient une véranda. Le mur-rideau à l’étage supérieur est inspiré des stores traditionnels en bambou. Tous les rideaux en bambou peuvent être ouverts de manière flexible, la lumière pénètre donc profondément dans le bâtiment. Le mur-rideau et le système de refroidissement sur le toit créent une atmosphère confortable pour les occupants. La climatisation est totalement gratuite ! Comme d’autres architectures traditionnelles à travers le monde, l’architecture vietnamienne utilise également la méthode de l’échelle d’or. Cependant, l’unité d’origine est basée sur le petit nœud du propriétaire de la maison. Il crée un caractère unique en termes d’échelle et de proportion pour chaque maison. Le système de porte et de mur-rideau peut être contrôlé en fonction du soleil, du vent, de la lumière et de la vue. La chaleur estivale est régulée grâce à un système de pulvérisation d’eau, en utilisant de l’eau grise, pour refroidir le toit. La Maison douce est conçue pour que les occupants apprennent et vivent paisiblement avec la nature. Vivre et apprendre de la nature est important pour l’avenir.

Faites défiler le diaporama en agissant sur les boutons > et <

De nos jours, l’homme vit dans un monde où la mondialisation se développe rapidement sous des aspects extrêmement divers et complexes, poussant notre terre à s’éloigner de son équilibre d’origine. La terre, en termes de durabilité, a essentiellement une écologie et une biodiversité dans lesquelles tout est organiquement connecté à tout et tous les êtres vivants partagent des caractéristiques clés. Tous les organismes connus partagent des propriétés générales et, dans une large mesure, ces propriétés définissent ce que nous entendons par vie. La leçon de l’écologie est que la forme de l’environnement est une réponse directe à la capture du flux d’énergies et de matériaux qui résident dans la bio-région. L’énorme diversité des formes naturelles nous enseigne qu’il existe de nombreuses façons, de nombreuses formes, de capter et d’utiliser l’énergie disponible. La forme elle-même, composée de processus biologiques, maximise l’utilisation et le stockage de l’énergie et des matériaux pour ses besoins et fonctions au sein de son emplacement écologique et énergétique. Le modèle écologique est alimenté par l’énergie et les ressources résidant sur le site et la bio-région. L’écologie est basée sur le lieu, reliant la forme et la fonction biologique en tant que système. Lorsque ce type de pensée systémique est appliqué à la conception architecturale, cela suggère que la conception agit comme le collecteur et le concentrateur de ces énergies et ressources résidentes. La connexion, la collecte et la concentration de ces énergies peuvent apporter confort, valeur et plaisir. Le design durable accomplit le plus avec le moins d’énergie consommée et de manière connectée et complète. Tous les organismes modifient leur environnement et les humains ne font pas exception. À mesure que la population humaine a augmenté et que le pouvoir de la technologie s’est élargi, la portée et la nature de cette modification ont radicalement changé. De nombreux écosystèmes sont dominés directement par l’humanité, et aucun écosystème à la surface de la Terre n’est exempt d’un influence humaine omniprésente. Nos activités provoquent des changements rapides, nouveaux et substantiels dans les écosystèmes de la Terre. Selon ces normes et d’autres, il est clair que nous vivons sur une planète dominée par l’homme. Les conséquences mondiales de l’activité humaine ne sont pas quelque chose à affronter dans l’avenir, elles le sont ici et maintenant. Tous ces changements se poursuivent et, dans de nombreux cas, s’accélèrent ; beaucoup d’entre eux ont été développés bien avant que leur importance ne soit reconnue. Les taux, les échelles, les types et les combinaisons de changements qui se produisent actuellement sont fondamentalement différents de ceux à tout autre moment de l’histoire ; nous changeons la Terre plus rapidement que nous ne le comprenons. Cette domination de l’humanité sur la Terre signifie que nous ne pouvons pas échapper à la responsabilité de gérer la planète. En termes de conception d’architecture durable, les architectes peuvent jouer un rôle très important dans la conservation de l’environnement, créant des bâtiments adaptés au climat qui expriment un grand respect pour l’environnement environnant, opérant dans un microclimat approprié dans lequel chaque chose existante sur le site est également un élément précieux, à partir d’arbres aux espèces vivantes, tout doit être soigneusement examiné. Cette conception s’est concentrée sur un seul mot anglais « light« . Le mot « ligth » est utilisé en raison de ses diverses significations : lumière et léger.


Ce texte est vérifié (niveau orthographe, typographie et style) par les participants à la formation de Correcteurs d’édition. Merci de nous signaler toute erreur qui aurait échappé à leur vigilance ou pour tout autre commentaire à ce sujet. Contact

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *